Contrôler vos hormones : la clef du succès ?

controler-ses-hormones

Est-il possible de contrôler ses hormones ? Comment peut-on faire ça et à quoi ça pourrait servir ?

Je vous propose de découvrir dans cet articles comment contrôler ses hormones de façon naturelle pour rendre vos entraînements beaucoup plus efficaces !

(Si vous vous êtes comme moi et que vous ne compreniez rien aux hormones, lisez mon article).

Via : Man 2.0 Engineering the Alpha: A Real World Guide to an Unreal Life: Build More Muscle. Burn More Fat. Have More Sex

C’est pas super évident à faire et je n’ai pas encore essayer cette méthode de “l’intermittent fasting“ mais on en parle beaucoup en ce moment donc je trouvais important d’écrire quelques lignes dessus.

Un premier mot important à comprendre est: l’autophagie. C’est l’abilité du corps à se régénérer, à récupérer de ses blessures et ce qui aide à perdre de la graisse et gagner du muscle!
Le manque d’hormones de croissance, limite l’effet naturel de l’autophagie. Or, pour la faire fonctionner et les déclencher, il faut manger de façon stratégique : l’important n’est pas la quantité de protéines, de glucides ou de graisse qu’on mange. C’est beaucoup plus simple, tout réside dans « Le moment où l’on mange » !
→ Plus on passe de temps à manger, moins longtemps le processus autophagique est en place.

La clef, «L’intermittent fasting» (jeune par intermittence)

Il faut faire de longues périodes de jeune pour augmenter sa sensibilité à l’insuline qui est optimisée après un minimum de 8 heures de jeune.
Ce « procédé » va transformer le corps en brûleur de graisses et constructeur de muscle. Exemple, si on saute le petit déjeuner et augmente la période de jeune au-delà des 8-10 heures typiques alors on augmente le niveau d’insuline encore plus.
Jeuner augmente la sécrétion d’hormones de croissance, qui contre-balance la production de cortisol et aide à mieux contrôler les taux de leptine et de ghréline favorisant donc un environnement adéquat pour la production de testostérone.

Comment faire ?

Au niveau des hormones :

Bon environnement pour que le corps puisse construire du muscle sans prendre de graisse :

  • augmenter les hormones de croissance
  • baisser la cortisol
  • avoir une bonne sensibilité à l’insuline
  • augmenter la testostérone
  • baisser les estrogènes

Au niveau de l’entraînement :

Une équation très simple :

→ fractionné = production d’acide lactique = boost d’hormones de croissance = réduire effets négatifs du cortisol.

Comme vous pouvez le voir, finalement c’est pas si compliqué que ça !

Vous avez déjà essayé l’intermittent fasting ? Racontez nous dans les commentaires les résultats !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *