9 techniques pour optimiser ses entrainements

9 techniques pour optimiser ses performances

Vous voulez améliorer vos performances et optimiser vos entrainements ? Dans cet article, je vous propose 9 techniques très simples pour vous aider. Elles sont issues des recherches de Daniel Coyle qui a parcouru le monde entier pour analyser les techniques d’entrainement et d’apprentissage des plus grands champions dans tous les domaines. Il en a fait un livre et je vous propose ici un résumé.

Voici donc les 9 techniques utilisées et prouvées pour améliorer ses performances dans tous les domaines :

Via : The Little Book of Talent

1.  S’entraîner seul

  • La meilleure façon de sortir de sa zone de confort et trouver sa zone idéale (sweet spot).
  • Développer une discipline et ne pas dépendre des autres.
  • Différence entre les athlètes amateurs et ceux de haut-niveau : ils passent 5 fois plus d’heures à s’entraîner seul.
  • Un vrai champion ressemble à quelqu’un qui est courbé, trempé de sueur, au point d’épuisement quand personne d’autre ne le regarde.

2. Visualiser

  • A chaque fois qu’on s’entraîner de façon intensive, les connections de notre cerveau se font plus vite (de 3 km/h à 320 km/h).
  • Pour s’aider, il faut visualiser notre cerveau en train de créer ces nouvelles connections neurologiques et comprendre que nos erreurs ne sont que des outils pour créer de nouvelles compétences.
  • Avant de s’endormir, se faire un film mental de nos performances idéales : technique utilisées les chirurgiens, les athlètes et les comédiens.

3. Ralentir (encore plus lentement que ce que l’on pense)

L’important, ce n’est à quel point on peut le faire vite mais comment on peut le faire correctement en allant très doucement. Tiger Woods est capable de réaliser son swing si lentement que la balle ne bouge presque pas lorsqu’il l’atteint.

4. Fermer ses yeux

Pendant leur entraînement, les Navy-Seal ont les yeux bandés et doivent par équipe monter une tente. Les maitres d’art martiaux pratiquent souvent les yeux fermés pour améliorer la conscience de leur corps et leur équilibre.

5. Exagérer

Pour apprendre un nouveau mouvement, il faut le caricaturer, l’exagérer.

6. Positiver

Ne pas se dire « j’espère que je ne vais pas manquer cet enchainement » mais « je vais réussir cet enchainement »

7. Adopter une mentalité de « col bleu »

On s’imagine souvent que ceux qui réussissent de grandes choses ont des vies très différentes, c’est vrai mais comme tout le monde, ils se lèvent le matin et vont travailler, qu’ils le veuillent ou non.

8. Enseigner

Apprendre = enseigner : pour apprendre mieux, il faut enseigner. Cela nous oblige à réfléchir, à reformuler et à voir si on a vraiment compris.

 9. Faire des siestes

De Leonard de Vinci à Edison en passant par Napoleon Bonaparte, ils étaient tous des professionnels de la « siesta ».

Ce qu’en dit la science : Faire une sieste est bon pour le cerveau, elle lui permet de renforcer les connections créées pendant les entraînements et de se préparer pour la prochaine session. On a besoin de dormir avant d’apprendre pour que notre cerveau soit prêt, comme une éponge sèche, à absorber de nouvelles informations.

Temps de sieste : 20 à 90 minutes (les études n’ont pas toutes le même avis sur le sujet).

Que pensez-vous de ces techniques ? Vous en utilisez certaines lors de vos entrainements ? N’hésitez pas à nous raconter dans les commentaires!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *