Faites-vous ces 2 choses pour atteindre vos objectifs ?

2 choses à faire pour atteindre ses objectifs

Encore un article très court dans lequel je vous propose 2 choses simples à mettre en place dans sa vie pour atteindre vos objectifs plus facilement !

 Via  : The Little Book of Talent

1. Ne rien dire

Garder ses objectifs secret. C’est naturel et très tentant de parler de ses grands projets à tout le monde autour de soi. Pour autant, ça nous récompense avant l’heure et nous pousse moins à les poursuivre, il est beaucoup plus intelligent de les garder pour soi.

Ce qu’en dit la science : en parler à l’avance laisse croire à notre cerveau qu’on a déjà accomplit notre objectif, ce qui créé une récompense inconsciente …

(NB : Par exemple, lorsque je me suis inscrit au marathon de Paris, je n’ai rien à dit mes amis et ma famille).

2. Répéter

 Je n’ai pas peur de l’homme qui a fait 1000 coups de pieds une fois mais j’ai peur de celui qui a fait 1000 fois le même coup de pied.  

Bruce Lee

Le plus important est de se mettre dans les conditions les plus proches de la performance que l’on doit réaliser et répéter encore et toujours …

Exemple : lorsque les Navy seal sont allés déloger Ben Laden, ils se sont préparés pendant 3 semaines dans le Nevada avec une réplique quasi-exacte de la maison. Ils sont répétés l’assaut des dizaines de fois en essayant d’envisager différents scénarios qu’ils pourraient rencontrer.

  • Un chiffre magique : 8 semaines : c’est le temps qu’il faut pour acquérir les compétences de base d’un nouveau savoir-faire.

Exemple : c’est la durée d’entraînement de nombreux programmes d’élite : le conditionnement physique pour les Navy Seal, le pré conditionnement pour les astronautes avant d’aller dans l’espace.

Attention, ne signifie pas qu’on devient bon au bout de 8 semaines mais souligne 2 points importants :

  • Construire et affiner les circuits neurologiques prend du temps, qui que l’on soit.
  • La détermination et le courage sont déterminants dans les premières phases de l’apprentissage. Il ne faut pas se décourager par des débuts timides et persévérer. Il faut savoir donner à son talent (son cerveau) le temps dont il a besoin pour grandir.

Ce que dit la science : Tout se passe au niveau de la myéline. C’est un isolateur qui se fixe autour des connections que fait notre cerveau. Elle permet aux signaux de se déplacer plus rapidement et empêche les « fuites » (comme un câble autour d’un fil d’électricité). A chaque qu’on répète un mouvement, notre cerveau ajoute une nouvelle couche de myéline autour des connections concernées. Donc plus on s’entraîne, plus il y a de couches de myéline, plus les signaux sont transmis de façon rapide et précise et plus on gagne en compétence.

Attention, l’action est vitale ; la myéline n’augmente pas si on pense à notre entraînement mais seulement quand on s’entraîne (lorsque des signaux électriques sont envoyés).

D’autre part la myéline enveloppe mais désenveloppe pas, ca ne marche que dans un sens. Une fois que le circuit est isoler, on ne peut pas revenir en arrière (sauf maladie dégénérescente); c’est bien mais c’est aussi pour ça que les mauvaises habitudes sont difficiles à casser.

En résumé, l’entrainement ne permet pas la perfection.

Pour d’autres techniques sur « comment mieux apprendre » et « comment optimiser ses entrainements« , lisez mes articles.

Que pensez-vous de ces 2 techniques ? Vous en connaissez d’autres ? Partagez les avec nous dans les commentaires ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *